Le Tiers-Ordre : Communion Béthanie

Qu’est-ce que la Communion Béthanie ? *

Communion Béthanie






La Communion Béthanie regroupe des baptisés – laïcs, religieux ou clercs – appelés par Dieu à partager dans la vie quotidienne la spiritualité eucharistique de la Fraternité Eucharistein, c’est-à-dire :




 Aimer et faire aimer Jésus présent et vivant réellement,
corporellement au Saint-Sacrement de l’autel.


Cette vie eucharistique devient alors pour eux source et école de vie. Comme Marie-Madeleine, Marthe et Lazare, ils constituent les amis de Jésus-Eucharistie.

Les membres de la Communion Béthanie, sous l’impulsion de l’Esprit Saint, tendent vers la perfection de la charité dans leur condition de vie séculière, répondant aussi à l’appel de Jean-Paul II : « Pour évangéliser le monde, il faut des apôtres « experts » en célébration, en adoration et en contemplation de l’Eucharistie »[1].

Concrètement, les membres de la Communion Béthanie cultivent l’amour de Jésus au Saint-Sacrement et sont attentifs aux frères et sœurs éprouvés qu’ils rencontrent autour d’eux, en se rendant disponibles dans l’amitié, l’écoute et le soutien actif. Ils participent également aux différentes missions de la Fraternité comme bénévoles (weeks-ends des Familles) ou aident à l’accueil et à la prière (veillées Eucharistein, etc) ou tout autre service.

Afin de se ressourcer et de maintenir vivant le lien avec la Fraternité, les membres de la Communion Béthanie se retrouvent un dimanche par mois dans l’une des maisons de la Fraternité (Fribourg et Epinassey) pour un temps de partage fraternel, d’enseignement et de prière. Ils réservent également trois week-ends sur l’année pour approfondir la spiritualité eucharistique de la Fraternité Eucharistein.

Chaque jour, les personnes engagées récitent la prière du Magnificat, en communion avec tous les membres, et essaient de vivre l’esprit de la Charte selon la promesse de leur engagement.

Comment devenir membre du Tiers-Ordre
« Communion Béthanie » ? *

Par trois étapes préalables :

  • Une fréquentation concrète et régulière de la Fraternité Eucharistein
  • Un temps de probation d’un an (en vivant fidèlement le rythme des rencontres de la Communion Béthanie)
  • Un engagement solennel à la Pentecôte, renouvelable chaque année


[1]           Jean-Paul II, « Eucharistie et Mission », 2004